Artiste en résidence

Emmanuelle Lainé

Dans le cadre d’un partenariat avec la Villa Vassilieff, FNAGP s’associe à ce programme de recherche pour un projet expérimental. La MNA a accueilli Emmanuelle Lainé en octobre 2016.

Née à Paris en 1973 et diplômée de l’ENSBA à Paris, Emmanuelle Lainé vit et travaille entre Bruxelles et Marseille. Sa pratique consiste en des installations in-situ monumentales qui viennent décloisonner l’espace d’exposition grâce à un jeu d’enchâssements photographiques.

Emmanuelle Lainé, dans un premier temps, a fait des recherche sur les différents sites de la FNAGP à Nogent-sur-Marne, du 17 au 22 octobre 2016 : la bibliothèque Smith-Lesouëf, la Maison Nationale des Artistes ainsi que le parc de la Fondation. Elle avait envie de décloisonner les espaces de ce site exceptionnel, en s’attachant à ausculter physiquement les lieux et en recueillir les paroles et les souvenirs de ses habitants.

Emmanuelle Lainé est arrivée avec son projet Incremental Self /Les corps transparents avec l’idée d’arpenter plusieurs lieux qui s’enchâssent, s’augmentent, s’annulent, se recomposent toujours ( le marché aux puces de Marseille, la Maison Nationale des Artistes, la Bibliothèque Smith-Lesouëf et le centre d’art Bétonsalon.) Cette déambulation a donné lieu à des rencontres et des interviews avec les résidents, toutes liées au processus de création artistique. L’artiste entend ainsi dessiner le portrait d’une conscience aux prises avec un espace sensible, social, économique et symbolique.

Son projet, Incremental Self, prendra la forme d’un film empruntant libre¬ment au documentaire et à sa structure filmique l’antique « Art de la mémoire », dans lequel la cons¬truc¬tion d’un dis¬cours et d’une pensée est liée à une déambulation dans une architecture imaginée. L’exposition Incremental Self est présentée par Bétonsalon du 08/03 au 01/07/2017.