Conférence: "Hergé et Tchang, l’histoire d’une belle amitié" © Raymond Laboute

De Marie-Fabienne Bory et Raymond Laboute

Mercredi 12 juillet à 14h30

Tchang et Hergé ont tous deux 27 ans lorsqu'ils se rencontrent en 1934. Le jeune chinois a quitté Shanghai, sa ville natale pour étudier les beaux-arts à Bruxelles. Hergé vient d'annoncer que la prochaine aventure de Tintin, après Les cigares du pharaon, se passera en Chine. Aussi Tchang est-il mandaté pour initier le Belge à la culture chinoise et lui éviter les stéréotypes et les raccourcis. Hergé sera marqué pour la vie par ce que lui fait découvrir Tchang ; c'est une révélation artistique et philosophique... comme une école de rigueur !

Réalisé à quatre mains, l'album Le Lotus bleu sera d'une qualité exceptionnelle. En dénonçant la difficile position de la Chine, en proie à des exactions militaires japonaises plus ou moins soutenues par l'Europe, l'ouvrage rencontrera une audience internationale.

Mais Tchang doit retourner dans sa patrie l'année suivante, la guerre sino-japonaise étant imminente. C'est pour la Chine le début d'années particulièrement noires.

Les contacts avec l'étranger deviennent impossibles.

Tchang et Hergé n'entendront plus parler l'un de l'autre pendant près de 40 ans, malgré les recherches du père de Tintin. L'immense popularité d'Hergé aidant, les deux artistes réussiront avec l'émotion que l'on imagine à se revoir en 1981.

Tchang a longtemps occupé un atelier de la Cité Guy Loé, à Nogent-sur-Marne.

Entrée libre sous réserve de places disponibles. Réservation conseillée.

"Bibliothécaire municipale, j'ai travaillé en région parisienne jusqu'en 2000, notamment à la médiathèque du Perreux. J'ai ensuite terminé ma carrière à Vallauris (Alpes maritimes) où je passe à présent ma retraite. J'ai toutefois conservé de bonnes amitiés en région parisienne et remonte de temps à autre dans la capitale. Rencontre avec Raymond Laboute: Sachant que je prépare une conférence sur la relation amicale et artistique qui s'est nouée dans les années 30 entre Hergé et Tchang Tchong Jen, un artiste chinois ayant terminé sa vie en France à la Maison des Artistes de Nogent, une amie perreuxienne me fait parvenir il y a 4 ans un coupon de presse tiré du Parisien Libéré, où est évoqué cet établissement et son ancien régisseur, Monsieur Raymond Laboute. Monsieur Laboute me confirme alors qu'il a bien connu Tchang, me fait découvrir les belles photos qu'il en a réalisées et accepte généreusement de participer à la conférence (entre autres à la médiathèque du Perreux, 2013)."

Marie-Fabienne Bory