Résidence artistique

La vie rêvée, une expérience de création partagé

La Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques s'est rapprochée du fonds de dotation Auteurs Solidaires imaginé par la SACD, dans la tradition de solidarité qui fut à l’origine de sa création. L’objectif de ce fonds de dotation est d’élaborer et de mettre en œuvre des actions de création partagée, menées par des auteurs professionnels afin de tisser un « mieux vivre ensemble », sur des territoires où le lien social peut être en péril. Corinne Atlas, écrivain, a ainsi imaginé La Vie rêvée, un programme qui va se dérouler au fil de l'année scolaire, ( l’action est prévue un mercredi sur deux à compter d’octobre 2017, sur quinze séances de trois heures effectives dont deux heures d’atelier et une heure consacrée à un goûter convivial pris en commun) de septembre 2017 à juin 2018, pour permettre à des enfants de 9 à 11 ans habitant Champigny (quatre groupes de six enfants issus de quatre centres de loisirs de Champigny sur Marne – les centres Maurice Denis, Jacques Decour, Marcel Cachin et Jacques Solomon ) , de construire une narration sur un temps révolu, que les aînés de la Maison Nationale des Artistes pourront mieux que quiconque leur raconter.

Le projet est conduit par quatre auteurs professionnels Christophe Botti – Isabelle Destrez – Christophe Martin – Stéphane Mercurio qui sont tous issus des répertoires du spectacle vivant et de l’audiovisuel ( auteurs de théâtre, metteurs en scène, scénaristes, réalisateurs). Caroline Swysen, réalisatrice, suit ce projet du tout premier atelier jusqu’à la restitution des créations partagées, afin de constituer une mémoire visuelle de l’aventure.

La vie rêvée doit susciter un véritable dialogue intergénérationnel, permettre à des enfants de côtoyer des créateurs, ceux de la maison de retraite et les auteurs qui vont les accompagner dans l'écriture de l'histoire qu'ils auront à imaginer à plusieurs voix. Il s’agira pour eux d’inventer des vies passées de personnes disparues qui leur sont inconnues, d’écrire leurs histoires et de les représenter sur scène. Pour situer dans leurs époques ces destins imaginaires, les enfants s’appuieront sur les récits des plus âgés qui ont la connaissance de ces temps plus lointains, soit parce qu’ils les ont vécus, soit parce que leurs parents ou grands-parents les ont traversés, dans un échange complice et une reconnaissance mutuelle, riche d’expérience et de créativité, pour que ces générations construisent ensemble un pont entre passé, présent et avenir.

Ce travail donnera lieu à une ou plusieurs petites formes de spectacle vivant ou de représentations audiovisuelles qui seront présentées à l’ensemble des résidents de la MNA et dans un lieu susceptible d’accueillir un public plus large.

Cette action a été possible avec les soutiens financiers de la SACD et de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques.